samedi 27 février 2016

Le liseur du 6h37 de Jean-Paul Didierlaurent

Le liseur du 6h37 de Jean-Paul Didierlaurent


Auteur : Jean-Paul Didierlaurent


Edition : Folio


193 pages


Date de parution : 27/08/2015


Prix : 8,10 €










La quatre de couv'


"Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. 
Ça nous fait drôlement du bien.
Ça va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matin."

Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6h27 quelques pages rescapés de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l'amener à faire connaissance de personnages haut en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie.

Pourquoi ce livre


Ce livre s'est glissé dans mes mains à de nombreuses reprises j'ai donc craqué... Cette histoire m'a offert une véritable bouffée d'oxygène, un écrin de douceur et de volupté

[ Digression -> Je lis beaucoup de livre en même temps.
Comme tous les lecteurs le Graal ultime est : Le marque page.

De son petit nom familier le "marque ta page" que j'aime lui donner, symbolisant toute sorte de chose allant du mouchoir (propre bien sûr) au ticket de caisse, de bus, de métro, du petit morceau de papier déchiré au bas d'une page de cahier ou d'une photocopie, en passant par des élastiques, des trombones, des fleurs bref tout ce qui est assez plat pour se glisser dans les pages d'un livre. Ce marque ta page permet de ne pas entamer l'intégrité d'un livre, j'entends par là ne pas corner les pages. 

Tout ça pour vous dire que pour "Le liseur du 6h27" j'ai utilisé un papier de bonbon. Un support comme un autre me dirai vous. Mon inconscient à vraiment bien choisi, ce livre est à déguster comme une friandise. Une douceur qui vous plongera dans un univers ouaté et délicieusement rafraîchissant. ]

Nous rencontrons Guylain qui vit dans la monotonie et la grisaille d'une vie sans but. Il travaille dans une entreprise de recyclage de papier. A longueur de journée face à une énorme machine qui broie des tonnes de livres. Son seul plaisir pour rompre sa morne vie, lire des feuillets rescapés de la Chose dans le RER de 6h27.

Nous suivons ses lectures, son quotidien jusqu'à ce que des rencontres et une trouvaille changent son train-train, radicalement...

Comme vous l'avez compris ce livre à vraiment illuminé ma journée ! Un texte fluide, doux, une histoire de vie banale mais tellement attachante. 

La redondance des premiers chapitres permet de nous mettre dans l'ambiance. Tranquillement comme lorsque qu'on enfile ses chaussons en rentrant du boulot ou qu'on se roule dans le plaid tout doux pour mieux se lover dans son fauteuil préféré. 

Un véritable coup de cœur pour cette petite perle de sucre pétillant !

 Extrait

" Guylain Vignolles, lui, était entré dans la vie avec pour tout fardeau la contrepèterie malheureuse qu'offrait le mariage de son patronyme avec son prénom : Vilain Guignol, un mauvais jeu de mots qui avait retenti à ses oreilles dès ses premiers pas dans l'existence pour ne plus le quitter."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire