dimanche 29 mai 2016

Bois sauvage de Jesmyn Ward

Bois sauvage de Jesmyn Ward



Auteur : Jesmyn Ward


Edition : 10/18


307 pages


Date de parution : 05/09/2013


Prix : 8,10 €









La quatre de couv'


Bois Sauvage, Mississippi, 2005, Esch a 14 ans, un père désabusé et une fratrie bancale : Randall qui rêve d'échappé, Skeet et son pitt-bull, Junior, en mal de tendresse. 

Grandie trop vite sur une terre oubliée, enceinte, elle ignore encore qu'une tornade va frapper la Louisiane dans dix jours. C'est Katrina, la mère de tous les ouragans, qui, telle Médée, est venue semer la désolation...


Pourquoi ce livre


J'ai choisi ce livre suite à l'achat de "La confidente des morts" d'Ariana Franklin et "Pour quelques milliards et une roupie" de Vikas Swarup grâce à l'opération de l'éditeur, 2 achetés = 1 offert.

Nous faisons la connaissance de toute la fratrie qui assiste à la mise bas de China, la pitt-bull de Skeet. Randall, 17 ans l’aîné espère se faire remarquer pour décrocher une bourse grâce au basket. Junior, 7 ans, le cadet curieux de tout observe attentivement la naissance tout comme Esch. Leur mère est décédée d'une hémorragie suite à la naissance de Junior.

Pendant ce temps, leur père se prépare à accueillir la traditionnelle tempête tropicale de l'été. L'homme est alcoolique depuis la mort de sa femme, il ne sait pas vraiment comment gérer ces quatre enfants qu'il laisse en fin de compte s'élever d'eux mêmes

La tempête arrive très tardivement dans le récit, on s'attarde plus sur la vie juste avant la catastrophe. Eux ne savent pas encore que la terrible Katrina va radicalement changer leur vie. 

L'histoire d'une famille pauvre, à l'abandon qui vit tant bien que mal jour après jour. L'auteur réussit brillamment à nous faire passer ce sentiment de fatalisme et pourtant cette bataille farouche que livrent les enfants pour surpasser leur condition. 

Un livre qui m'a laissé une drôle d'impression, lire dans l'expectative de la tempête m'a plongé dans une sorte de torpeur glaçante. Ne sachant pas ce qu'il va advenir d'eux, car malgré tout je me suis très vite attachée à cette famille abîmée par la vie. 

Une lecture chargée en émotions. A ne pas mettre dans toutes les mains du fait de la dureté du contexte (combat de chiens, viol, misère...).

La Louisiane, le bayou, la vie et puis l'ouragan...

Extrait


" La nuit, le sang a la couleur du noir, fait Randall."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire